> Parship-Mag' > Le mariage > Plutôt pacsés que mariés !

Le mariage

Plutôt pacsés que mariés !

Le voile blanc, les alliances, la marche nuptiale – les Européens semblent moins y tenir selon l'étude européenne menée en 2008 par Parship alors qu’ils sont tous à la recherche d’une relation durable. Un certificat de mariage n’est donc pas forcément nécessaire, surtout depuis l’arrivée du pacte civil de solidarité, mais aussi probablement à cause d’expériences décevantes dans leur entourage.

Plutôt pacsés que mariés !

52% des célibataires européens recherchent activement un partenaire pour établir une relation durable. Pour la majorité cependant, une relation durable n’a plus rien à voir avec la notion de mariage: seulement un célibataire sur trois rêve d’un mariage selon la plus grande étude menée auprès de célibataires avec 13 000 participants de 13 pays d’Europe.

Entre 2008 et 2009, une baisse important des mariages.

Chez les français, le nombre des mariages entre 2008 et 2009 à baissé de 3,5% alors que le nombre des PACS à augmenté de 40 ! La réticence vis à vis du „Oui“ prononcé lors de la cérémonie est encore plus prononcée pour les Allemands : seulement un célibataire sur 5 à la recherche d’une relation durable recherche aussi le mariage. L’enthousiasme pour le mariage est encore moindre que pour les Autrichiens, Hollandais ou encore Belges. A l’inverse, on constate une très grande différence avec la Grande-Bretagne et l’Irlande puisqu’un célibataire sur deux de langue anglaise à la recherche d’une relation sérieuse rêverait d’un mariage en bonne et due forme. Ainsi le rêve d’un mariage dans les îles est placé très haut dans la liste des vœux des célibataires.

Les citadins ont peur du mariage

Incroyable : les célibataires pensent moins au mariage dans les principales grandes villes que dans les plus petites. Dans les grosses villes telles que Paris, Marseille ou Lyon, seulement 11% des célibataires à la recherche d’une relation durable cherchent à se marier alors que ce taux passe à 27% dans les villes de moindre taille. Selon notre psychologue-coach Parship, « dans un environnement où différents modes de vies et cultures se côtoient, il est logique d’observer différents comportements face à l’engagement et la relation de couples. La relation de couple moderne, courante dans les grandes villes, se passe d’étiquette telle que le pariage. La cohabitation n’est plus décriée ou stigmatisée ; toute relation sérieuse est respectée. Il n’est plus nécessaire de prouver la profondeur de ses sentiments par une cérémonie officielle ».

Avec l’âge, le rêve d’un mariage diminue

Plus on gagne en expérience de vie, moins il semblerait que l’on soit attiré par le mariage. Presque 1 célibataire sur trois dans les tranches d’âge 18 - 29 et 30 – 39 serait à la recherche d’un partenaire en vue d’un mariage. Dès que ces célibataires passent à la tranche supérieure (40- 49), le taux tombe à 17% pour atteindre seulement 7% chez les 50 - 59. De par son positionnement et son leadership en Europe, Parship a mené l’étude sur les célibataires inscrits sur le service en ligne sur une population représentative de couples entre 18 et 59 ans de Belgique, Hollande, Danemark, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, Norvège, Suède, Suisse, Espagne et Autriche.

Elodie Lecomte, psychologue-coach pour Parship.fr

Testez Parship gratuitement

Je suis :
Je cherche :

En cliquant sur « Trouvez l'amour », vous acceptez nos Conditions Générales et déclarez avoir lu nos conditions de protection des données.

Error with static Resources (Error: 418)